"Race, nation, classe", Etienne Balibar et Immanuel Wallerstein,1988, extraits

Aller en bas

"Race, nation, classe", Etienne Balibar et Immanuel Wallerstein,1988, extraits

Message  Admin le Jeu 10 Mar - 11:41


"Ainsi quand on se demandera en quel sens la fixation des haines raciales sur les immigrés maghrébins reproduit certains des traits classiques de l’antisémitisme, on ne devra pas seulement pointer une analogie de situations entre minorités juives en Europe au tournant des XIX e et XXe siècles et minorités "arabo-islamiques" dans la France d’aujourd’hui, ni les référer au modèle abstrait d’un "racisme intérieur" dans lequel une société projette sur une partie d’elle-même ses frustrations et ses angoisses (ou plutôt, celles des individus qui la composent), mais s’interroger sur la dérive unique en son genre de l’antisémitisme, au-delà de "l’identité juive", à partir du fonds bien français de sa répétition et à partir de sa relance hitlérienne.

On en dira exactement autant de la trace du racisme colonial.Il n’est pas bien difficile d’en découvrir les effets autour de nous.(...)

Ensuite parce que le néo-colonialisme est une réalité massive qu’on ne peut méconnaître. Enfin et surtout, parce que les "objets" privilégiés du racisme actuel : les travailleurs originaires des anciennes colonies françaises et leurs familles,apparaissent comme le produit de la colonisation et de la décolonisation, et réussissent à concentrer sur eux-mêmes à la fois la continuation du mépris impérial et le ressentiment éprouvé par les citoyens d’une puissance déchue , quand ce n’est pas la hantise fantasmatique d’une revanche." (p.60)

" En ce sens, contrairement à ce que postule l’une des énonciations les plus constantes de l’idéologie raciste elle-même, ce n’est pas "la race" qui est une mémoire biologique ou psychologique des hommes, mais c’est le racisme qui représente une des formes les plus insistantes de la mémoire historique des sociétés modernes.

C’est le racisme qui continue d’opérer la "fusion" imaginaire du passé et de l’actualité dans laquelle se déploie la perception collective de l’histoire humaine".(p. 64)

Admin
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://laboite.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum