Le FN est laïque, si Jésus le veut bien

Aller en bas

Le FN est laïque, si Jésus le veut bien

Message  Admin le Mar 30 Aoû - 15:47

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/184284;le-fn-est-laique-si-jesus-le-veut-bien.html

Le Front national peut continuer à tenter de faire croire qu'il n'est plus un parti d'extrême-droite, et pourquoi pas... qu'il ne l'a jamais été ? Les masques tombent vite, dès lors que ses membres prennent la parole. Les chiens ne font pas des chats, et sous couvert de défense des traditions judéo-chrétiennes, la xénophobie n'est jamais loin.




Sélectionné et édité par Tristan Berteloot

Temps de lecture Temps de lecture : 2 minutes

Stéphane Ravier, conseiller régional FN en PACA (AFP)

Stéphane Ravier, conseiller régional FN en PACA (AFP)



La laïcité est devenue, on le sait, le nouveau cheval de bataille du Front national. En tous cas dans les discours. Car dans les faits, on le sait en auscultant au plus près les positions et autres déclarations des cadres de ce parti : c’est avant tout une croisade contre l’islam qu’il engage.



Les preuves s’accumulent. Mais il est toujours plus savoureux d’en sortir une de derrière les fagots, bien terrée.



Mercredi 17 août, Stéphane Ravier, Membre du Bureau Politique du FN, Conseiller régional de PACA, a pris la plume pour discréditer l’ancienne candidate PS à l’élection présidentielle, toujours en lice pour les primaires, Ségolène Royal, sous le titre péremptoire "Ségolène Royal, candidate à la Présidence de la République communautaire de France".



Mais que lui reproche-t-il au juste ?



"Ségolène Royal s’est d’ores et déjà discréditée auprès des fils et filles de la République et enfants de la Bonne Mère, après s’être rendue dans les quartiers nord de Marseille dans le but exclusif de rompre le jeûne du Ramadan avec les associations musulmanes". Et Monsieur Ravier d’en déduire : "Ségolène Royal sort du cadre politique et donc laïc qui est le sien pour se joindre à la pratique partielle mais publique de l’un des cinq piliers de l’Islam".



Sa condamnation tombe sans coup férir : "Ségolène Royal foule ainsi aux pieds le principe constitutionnel de laïcité en adoptant une attitude communautariste à la fois irresponsable et dangereuse !"



Mais en quoi le fait de se rendre auprès d’une communauté musulmane pour parler notamment des enjeux de la présidentielle et certainement de ses rapports avec la laïcité devrait-il être une entrave au principe de la laïcité sous la fallacieux prétexte que la présidente de la Région du Poitou-Charentes a décidé de profiter du moment de la rupture du jeune pour ce faire ? En quoi est-elle à ce moment-là en contradiction avec la laïcité ? Cette dernière empêche-t-elle tout lien avec le religieux ? Ou empêche-t-elle tout simplement l’influence que l’une, la sphère publique, pourrait avoir sur l’autre notamment financière ? Partager un repas fût-il la rupture du jeune, et fussiez-vous une élu du peuple, vous amènerait-il à mélanger les genres ?



L’anecdote est d’autant plus savoureuse que Stéphane Ravier ne fut pas aussi regardant le 15 août 2010 quand il encourageait tous les Français à fêter l’assomption, en titrant… "Fièrement Français" : "En cette sombre période de repentance obligatoire, de dénigrement de notre Histoire, d’encouragement au communautarisme source de racisme anti-français, de rejet de notre identité nationale, de négation de nos racines chrétiennes au profit d’un islamisme conquérant conséquence d’une immigration massive […] Stéphane Ravier […] souhaite à tous les patriotes, à tous les nationaux, à tous les catholiques, à toutes celles et ceux qui ont la France au cœur et aux tripes, un 15 août de fierté nationale !"



Et l’élu du sud de conclure : "Que cette journée, symbole de Grandeur et de Spiritualité, soit une journée de fête et de joies pour tous nos compatriotes attachés à leur culture, à leurs traditions, à leur identité, à leur fierté d’être Français !"



On le voit, la fierté d’être Français c’est donc de fêter un rite catholique. Le catholicisme est donc, selon Monsieur Ravier, la culture française, sa tradition, son identité… Et cette fois-ci, il n'est nulle question de s'offusquer qu'un élu y prenne part.



On le voit, le combat pour la laïcité s’arrête là où commence l’islam.

En choisissant la laïcité comme cheval de combat, le FN se croyait bien armé. Las, en guise de destrier, il n’a enfourché qu’un cheval de Troie…

Admin
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://laboite.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum