sur le livre de C fourest

Aller en bas

sur le livre de C fourest

Message  Admin le Dim 28 Aoû - 16:42

«Marine Le Pen ne trahira pas le contrat moral qui la lie à son père»
Catherine Dubouloz

Marine Le Pen, présidente du Front national. (AFP)
Marine Le Pen, présidente du Front national. (AFP)

Le Front national reste un parti d’extrême droite, démontre une biographie critique de sa présidente rédigée par la journaliste Caroline Fourest et l’essayiste Fiammetta Venner

«Marine Le Pen donne le sentiment de nous être familière: nous l’avons vu egrandir aux côtés de son père. Pourtant, malgré sa percée médiatique, on ne la connaît pas vraiment: quelle est sa personnalité, quelles sont ses références? Qui l’entoure, qui l’influence?» Ces questions, couplées aux sondages la donnant au second tour de l’élection présidentielle de 2012, ont poussé la journaliste Caroline Fourest à mener un travail d’enquête fouillé sur le parcours et le discours de la présidente du Front national. Coécrit avec l’essayiste Fiammetta Venner, ce livre se veut à la fois un portrait critique de Marine Le Pen et une dissection de son message pour «déconstruire la fiction.»

Le Temps: Marine Le Pen se présente en jeune femme sympathique et moderne, qui attire la lumière. S’inscrit-elle dans le sillage de son père ou dans la rupture?

Caroline Fourest: Elle a opéré un changement indéniable, un repositionnement contextuel et stratégique sur certains thèmes porteurs, comme l’économie ou la laïcité. Mais elle ne peut pas aller trop loin, sinon elle perdra son électorat et verra des rivaux la concurrencer sur sa droite. Elle ne prendra jamais ses distances au point de trahir le «contrat moral» qui la lie, depuis l’enfance, à son père. Il reste son modèle. L’un de ses moteurs consiste à réhabiliter son nom.

– Parmi les changements de cap, celui sur les questions économiques. Le libéralisme n’est plus en odeur de sainteté…

C. F.: Pour séduire les électeurs, elle a opéré une rupture en prenant appui sur le contexte de l’après-crise de 2008. Le FN prônait un discours libéral, vantait le moins d’Etat et les baisses d’impôts. Le discours a changé du tout au tout. Marine Le Pen promeut un Etat fort face à la mondialisation, ceci sans faire le moindre mea culpa. Elle a aussi mené une OPA sur la laïcité, un thème qui ne figurait pas dans l’ancien programme du FN, bien qu’elle affirme le contraire. Mais aujour­d’hui, la laïcité est devenue un thème porteur que le parti ­cherche à récupérer.

Admin
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://laboite.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum