Français "de souche", genèse d'un concept

Aller en bas

Français "de souche", genèse d'un concept

Message  Admin le Jeu 21 Avr - 15:47


quand est apparu le concept de " Français de souche " au Front National ? C'est en 1979 que l'on trouve dans les publications du FN la base de ce qui fournira l'esprit du rapport Milloz que Michèle Tribalat a justement démonté dans Face au Front national: "Si l'on considère le nombre de lits d'hôpitaux occupés par des allogènes d'une part et, d'autre part, leur taux de natalité (28 pour 1000, rappelons-le, contre 11,8 seulement pour les Français), il n'est pas excessif de considérer qu'un immigré coûte en moyenne deux fois plus à la Sécurité sociale qu'un Français de souche".

Le National, n° 8, février 1979, p. 3. Organe du Front national

Ainsi apparaît le "Français de souche", associé à la première expression politique de l'idée fausse de la mesurabilité d'un coût de l'immigration en France. Cela aurait mérité d'être rappelé dans les études parues sur ce sujet.

A partir de cette date -1979-, le concept va être diffusé au sein de la presse de soutien à Jean-Marie Le Pen: "Encore une fois, il s'agit là de chiffres officiels, donc considérablement sous-estimés, mais on voit déjà le schéma se dessiner clairement: du côté des Français de souche, on avorte à tours de bras au nom de la "libéralisation de la femme" et de l'autre, celui des immigrés, on respecte la loi sacrée de la transmission de la vie, on admire les grandes familles, on est fier de sa race et de sa descendance, de sa langue et de ses traditions, toutes notions que les petits Français apprennent dès leur plus jeune âge à mépriser et à refouler au plus profond d'eux-mêmes comme des sentiments honteux et indignes (...) Ceux qui rêvent de faire de la France un Etat multiracial, une mosaïque de minorités ethniques ont déjà atteint leur but (...) Les noirs accusent les Français de racisme, tous les musulmans aussi (...)".

Claude Cornilleau (alors responsable du comité Le Pen), in "Notre grande enquête sur l'immigration", RLP Hebdo. Organe de presse du Comité Le Pen, n° 6, 04/11/1980, p. 6.

"Précisons toutefois qu'on peut être de nationalité turque sans être de race mongole (...) La réponse à notre question "bête et méchante" doit être, à ce jour et au mieux, de l'ordre de 60 % de Français de souche, le résidu étant un vaste métissage de Turco-Arabes-Italo-Ibériques sans même parler des Noirs et des Jaunes, ni des Polonais que le Comité des Houillères de France (Société Générale d'Immigration) a cru bon d'importer après 1919".

Victor Janin, article "Les envahisseurs", RLP Hebdo. Le National. Organe officiel du Front national, n° 98, 06/01/1983, p. 7.

On aurait tort de croire le terme tombé en désuétude après l'émergence médiatique et électorale du FN:

"Dernière évolution en date, la consternante découverte de plus de 50000 apostats, Français de souche européenne qui, par déracinement spirituel et culturel ou par souci d'aller au plus fort, se sont convertis à l'Islam et ont fait changer leurs prénoms".

Bruno Mégret, "La France n'est pas terre d'Islam", La Lettre de Jean-Marie Le Pen. Français d'abord! , n° 238, juin 1996 (II), p. 4.

"Comme j'ai décidé aujourd'hui d'être très franc, je dois avouer pourtant qu'il y a une race inférieure... non quant à ses capacités ou à sa dignité mais aux droits et à la considération qu'on lui accorde. Ce sont les <i>Français de souche</i>, ceux que Globe, le journal de M. Bergé, appelait les franchouillards (…) La France (...) des anciens et des jeunes, des Français de souche, de métropole et d'Outre-Mer (...) Cette France là reste un grand pays à qui il ne manque qu'une volonté et un objectif capable de rassembler son peuple".<br>Jean-Marie Le Pen, discours à la fête BBR du Front national, 29/09/1996 (<i>cf</i>. Besche et Richard, "Une analyse de textes autour du concept de "race" ", Psychologie française, XLIV, n° 2, p. 153-162).

"Or, aujourd'hui les Français de souche ne sont pas les seuls à avoir la carte d'identité française".

Bruno Mégret, Minute, n° 1889, 1 juillet 1998.

Lorsque des démographes jusqu'alors réputés se mettent à affirmer que le Front national n'utilise jamais l'expression "Français de souche" on aimerait savoir ce qui justifie de telles inexactitudes que trop de "communiquants" laissent passer.

Jean-Luc RICHARD

Admin
Admin

Messages : 152
Date d'inscription : 22/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://laboite.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum